Marie-Catherine et Nicolas Le Hardÿ

Ferme de Linciaux

Marie-Catherine et Nicolas Le Hardÿ
Linciaux 2
0497/44.99.60

« Semer et essaimer », telle pourrait être la devise à la ferme de Linciaux. D’une part, le couple de néo-producteurs s’efforce de fournir un panel de produits de haute qualité, issus du maraichage (légumes variés), de la culture (aromates, petits fruits, kiwis, prunes,…) et de l’élevage (viande charolaise, coucous de Malines,…) ; d’autre part, ils souhaitent « faire des petits », en construisant un modèle solide et cohérent, capable de remplacer le modèle dominant actuel.

Les formations qu’ils proposent participent de cette dynamique de transmission, de même que les projets qu’ils mènent pour des clients en architecture de jardin. Leur démarche s’apparente à un aller-retour constant entre la théorie et la pratique : après deux ans de grande réflexion, ils ont repris la ferme familiale, opéré une transition en bio et visé une offre de produits alliant originalité et qualité.

À Linciaux, on compte un hectare par vache charolaise accompagnée de ses veaux, de vrais « boeufs à l’herbe » qu’on ne sépare pas de leur mère durant deux ans. On a aussi conscience que tous ces bons produits méritent du temps pour être mis en valeur ; temps que les clients n’ont pas toujours, c’est pourquoi ils proposent des bocaux comme les carbonnades mijotées au thym et au miel ou la vraie sauce bolognaise, prêts à être consommés. « Ce n’est pas parce qu’on n’a pas le temps qu’on doit mal manger », concluent-ils, eux qui auront bientôt quatre enfants.